• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Archives-sinfomer > Xenakis. La musique électroacoustique
  • Xenakis. La musique électroacoustique

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Colloque international, concerts, exposition organisés par l’EA Esthétique, musicologie, danse et création

     

     

     

    Du 23 au 25 mai 2012

    de 9h à 20h

    Salle B 106 (colloque), Amphi X (concerts), Hall d’exposition (exposition)

     

     

     

    Les oeuvres électroacoustiques de Xenakis ne comptent que pour un dixième environ dans sa production, mais elles sont très importantes. En effet, la plupart d’entre elles – de Diamorphoses à S.709, en passant par Concret PH, Bohor, Persepolis, Polytope de Cluny, La Légende d’Eer, Mycènes alpha, Voyage absolu des Unari vers Andromède, Gendy3…– jalonnent l’histoire de la musique électroacoustique tels des chefs d’oeuvre d’originalité et d’innovation absolues.

    Par ailleurs, Xenakis a eu l’occasion de travailler aussi bien les techniques de la musique concrète que les techniques de la musique électronique, couvrant les deux grands domaines de ce qu’il est convenu d’appeler musique électroacoustique. En outre, ses polytopes, où la technologie joue un rôle majeur, ont constitué des réalisations pionnières dans l’histoire des arts multimédias.

    Composées à des moments-clefs de son évolution, ces oeuvres peuvent aussi s’analyser pour comprendre les divers aspects de la pensée musicale, théorique, philosophique et interdisciplinaire de Xenakis : recherches sur le bruit, stochastique, théorie du granulaire, expérimentations en matière de spatialisation, réalisations interartistiques… Il est également important de souligner le fait que ces oeuvres entretiennent des relations très fortes avec sa musique instrumentale (on trouvera par exemple de nombreuses affinités entre La Légende d’Eer et l’oeuvre pour orchestre Jonchaies).

     

     

     

    Programme

     

     

     

    Entrée libre dans la limite des places disponibles

    Pour en savoir plus : www.cdmc.asso.fr

    Contact : Makis.Solomos@univ-paris8.fr

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page