Master Lettres, Interfaces numériques et Sciences Humaines

Domaine : Lettres et langues
Mention : Traduction et Interprétation
Parcours : Lettres, Interfaces numériques et Sciences Humaines (LISH)


Le master Traduction et interprétation offre une double compétence théorique et pratique en matière de traduction et constitue une formation professionnelle qualifiante associée aux bases d’une théorisation des différents champs de la traduction.

Le master LISH propose un parcours qui donne toute leur place aux nouvelles technologies de l’information et de la communication tout en offrant, via un jeu d’options, des possibilités de renforcement ou de spécialisation en lettres, sciences humaines et sociales comme dans le champ des humanités numériques (certains enseignements sont mutualisés avec les Masters MC2L et NET - les étudiants sont également encouragés à suivre, entre autres, les cours des Masters Arts de la scène et du spectacle vivant, Histoire et Lettres).

Les étudiants peuvent aussi acquérir ces compétences dans d’autres langues, notamment grâce aux cours dits libres et à choix guidé (permettant d’approfondir le parcours choisi), ce qui est particulièrement intéressant pour les étudiants qui souhaitent conserver une deuxième, voire une troisième langue. Quand ils entrent dans le master, les étudiants sont détenteurs d’un niveau C1, voire C2, en langue, selon la nomenclature du cadre européen commun de référence pour les langues. Ils en sortent avec un niveau C2 dont toutes les compétences sont parfaitement maîtrisées et ont été très largement approfondies.

À l’issue de la formation, les étudiants seront de fait, capables de mobiliser des connaissances propres à des aires culturelles différentes, de construire une analyse critique sur une culture étrangère en maîtrisant les outils de travail professionnel que sont les techniques de traduction.
Langues proposées : allemand, anglais, arabe, espagnol, italien, portugais, russe, langue des signes française.

 

 

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires d’une licence LLCER, LEA, Lettres, Littérature comparée, Histoire, sciences humaines en général, à condition d’avoir une maîtrise avérée de la langue étrangère pratiquée dans le cadre du master (accès en master 1)
  • pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles.
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger


Il sera apprécié :

  • les motifs justifiant de ce choix de master par le candidat
  • l’adéquation du projet professionnel et du projet de traduction avec la formation
  • les résultats obtenus en licence
  • le niveau en traduction écrite et orale
  • la maîtrise de l’oral en langue
  • pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langues française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).


Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

  • une lettre de motivation rédigée en français dans laquelle seront détaillés projet professionnel et projet de mémoire
  • les relevés de notes et les diplômes
  • pour les candidats non francophones, l’attestation du test de français (niveau C1 du cadre commun européen de référence pour les langues).


Elle sera aussi fondée sur la réussite à deux tests de traduction écrits (thème/version).

En cas de réussite à ces deux tests, le candidat sera admissible. Un entretien oral bilingue avec deux membres de l’équipe pédagogique sera alors organisé pour décider de l’admission du candidat.

 

Pré requis

  • Pratique écrite et orale de la langue étrangère au niveau C1 du CRCL,
  • rédaction et synthèse bilingues,
  • identification et analyse de problèmes complexes,
  • identification et maîtrise des registres (sociaux et linguistiques),
  • maîtrise des techniques de la recherche documentaire
  • rédaction, révision, traduction, édition et post-édition de documents de toute nature.


Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français, …).

Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous sur le site de l’Université https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

 

Le volume horaire global est de 639 heures (M1 : 465 heures / M2 : 174 heures).

Les cours diffèrent parfois selon les options choisies :

  • LSHS
  • Numérique (NUM)
  • Russe juridique (JUR)

 

Organisation et contenu des enseignements
Organisation et contenu des enseignements
M LISH

Le cadre général des modalités de contrôle des connaissances qui s’appliquent à l’université Paris 8 est voté pour chaque année universitaire en Commission de Formation et de la Vie Universitaire. Ces modalités peuvent être complétées par chaque formation dans une annexe afin de tenir compte de leurs spécificités et de leurs orientations pédagogiques. Afin de prendre en compte les difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certains étudiants en raison d’une activité professionnelle ou de situations particulières notamment de handicap, un aménagement du contrôle continu est proposé au sein de la formation.

Les modalités de contrôle des connaissances et leurs annexes sont communiquées aux étudiants de préférence avant le début des cours ou au plus tard trois semaines après le début de ceux-ci.

Elles sont également accessibles sur https://www.univ-paris8.fr/Regles-de-scolarite-et-d-examens

En M1, le stage est facultatif.

En M2, un stage obligatoire de 550 heures minimum est prévu au second semestre (entre janvier et fin août).

L’Ecole doctorale «  Pratiques et théories du sens », issue du renouvellement, en 1999, du programme de l’École doctorale créée en 1990 par Henri Meschonnic, « Disciplines du sens », rassemble des formations en littérature, philosophie, langues vivantes, histoire, sciences politiques, sciences de l’éducation et psychanalyse.

L’ED réunit ainsi des disciplines représentatives des sciences humaines et se différencie par là même des écoles doctorales qui relèvent des sciences sociales. Le point de rassemblement entre toutes les formations consiste en une approche critique des disciplines et de leur fonction dans le monde contemporain. Une telle configuration est unique en Île-de-France.

Cette relative homogénéité favorise les échanges et les collaborations entre chercheurs d’unités proches ainsi que les partages entre les disciplines, comme en témoigne, par exemple, le programme des séminaires organisés chaque année par l’ED, ou les jurys appelés à siéger pour le concours des contrats doctoraux.

Elle définit sa spécificité dans le paysage régional et national, où elle jouit d’une forte attractivité. Mais ses liens avec des universités étrangères, le nombre de co-tutelles qu’elle accompagne chaque année, le nombre enfin d’étudiants étrangers qu’elle accueille font également la preuve de son rayonnement international.

 

Partenariats

Universités

Poursuite d’études

Les étudiants diplômés d’un master de création numérique peuvent continuer leurs études dans le cadre d’un doctorat en vue d’une carrière d’enseignant-chercheur ou de chercheur.


Débouchés professionnels

  • traducteur-localisateur spécialisé salarié ou indépendant 
  • traducteur-relecteur
  • traducteur-terminologue
  • traducteur-conseil
  • terminologue salarié ou indépendant
  • rédacteur technique salarié ou indépendant
  • correcteur
  • assistant d’édition
  • assistant juridique bilingue
  • chef de projet de service linguistique
  • conseiller linguistique
  • chef de projet éditorial
  • concepteur en ingénierie multilingue
  • concepteur et gestionnaire de site web
  • documentaliste en entreprise


Concours de la fonction publique :
concours de l’enseignement secondaire (CAPES, Agrégation), concours de la filière administrative : administrateur, chargé d’affaires documentaires, traducteur, etc. concours de la filière culturelle : conservateur de bibliothèque, bibliothécaire (entrée à l’ENSSIB), concours de la filière informatique et nouvelles technologies : secrétaire des systèmes d’information et de communication.

label Master diplôme controlé par l'état

Responsable de la mention et du parcours
Arnaud REGNAULD

Capacité d’accueil
En M1 :
30
En M2 :
30

UFR de rattachement
UFR Langues et Cultures étrangères (LLCER-LEA)

Secrétariat 
Bât. B1, salle 216
Tél. : 01 49 40 70 92
sec.master-lish@univ-paris8.fr

http://www.univ-paris8.fr/T3L/

 

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8