Master Passé présent : les méthodes critiques de l’Histoire

Domaine : Sciences humaines et sociales
Mention : Histoire
Parcours : Passé présent : les méthodes critiques de l’Histoire


Le monde contemporain, confronté aux révolutions numériques, à la mondialisation, aux risques induits par les réseaux sociaux et à l’ère dite de la post-vérité, a plus que jamais le devoir de former ses citoyens à l’acquisition de méthodes critiques. Les historiens ont vocation à définir, à éprouver et à adapter sans cesse leurs méthodes d’analyse critique à tous les types de sources, depuis l’épigraphie antique jusqu’aux discours des médias contemporains. Ils contribuent à l’intelligence du monde contemporain par des méthodes différentes et complémentaires de celles mises en œuvre par d’autres spécialistes des SHS en replaçant les événements dans leur contexte à différentes échelles, y compris celle du temps long, afin d’éviter tout « détournement » du passé dans le débat public.

À la différence des autres masters Histoire, focalisés sur des thématiques ciblées qui évoluent au gré des modes, le master Histoire de Paris 8 a pour objectif d’offrir une formation d’excellence centrée sur les fondamentaux des métiers de l’historien. Il propose :

  • une formation théorique et méthodologique de haut niveau ;
  • un apprentissage progressif de la démarche de recherche, fondé sur un socle commun et des enseignements de plus en plus spécialisés ;
  • une spécialisation permettant de choisir l’une des quatre périodes de l’Histoire, intégrant des thématiques diversifiées et des méthodes de pointe ;
  • un mémoire de recherche constituant un élément central de la formation, qui se construit en deux étapes (mémoire de M1 et mémoire de M2) dans un processus interactif entre l’étudiant et l’équipe enseignante.

 

Compétences visées

  • Développement d’une pensée critique
– Élaboration de problématiques de recherche
  • Acquisition d’une profondeur historique face aux problèmes contemporains, nationaux et internationaux
  • Recherche documentaire, analyse et synthèse de corpus importants de documents (sources et bibliographie), sur tous sujets
  • Utilisation d’outils numériques adaptés à la recherche historique

  • Présentation rigoureuse des résultats, oralement et par écrit, sous forme brève ou détaillée
  • Compétences rédactionnelles

  • Maîtrise des normes de l’édition scientifique

  • Organisation d’événements scientifiques pour tous publics

  • Bonne maîtrise d’au moins une langue étrangère.

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires d’une licence Histoire, Langues et littératures, Histoire de l’Art, Études Européennes et internationales, double licence Histoire-Anglais ou Histoire-Science politique (accès en master 1)
  • pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2) ;
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles ;
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger.

 

Il sera apprécié :

  • les résultats obtenus en licence
  • les motifs justifiant le choix de ce master par le candidat
  • l’adéquation du projet de mémoire avec la formation

 

Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

  • un CV
  • une lettre de motivation mettant l’accent sur le parcours antérieur et le projet professionnel,
  • un projet de mémoire d’au moins 2000 signes
  • les relevés de notes et les diplômes
  • pour les étudiants non-francophones, l’attestation du test de français niveau C1 du CECRL.

 

Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français, …).
Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous au site internet de Paris 8 à l’adresse suivante : https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

Le volume horaire global du master (M1+M2, hors stage) est de 429h.

Les enseignements se répartissent entre des cours généraux en tronc commun, des ateliers nécessitant une préparation préalable et des séminaires impliquant une participation active. Une spécialisation est mise en œuvre dès la première année : en accord avec son directeur de recherche, chaque étudiant-e choisit un sujet de mémoire lié à une seule des quatre périodes de l’Histoire et suivra donc les ateliers et séminaires spécialisés correspondant à ce choix (Antiquité, Moyen Âge, Temps modernes ou Époque contemporaine).

Le mémoire de recherche constitue un élément central de la formation. Les sources conservées, de nature très différente selon les périodes, appellent un traitement différencié reposant sur l’acquisition des outils spécialisés et de la bibliographie propres à chaque période. La spécialisation est progressive. En S1, les étudiants doivent suivre deux ateliers de critique des sources sur les quatre : celui de la période qu’ils ont choisie pour leur mémoire (période A) et un deuxième au choix (période B). Ce dispositif est destiné à permettre aux hésitants de se déterminer, et aux autres de s’initier aux méthodes d’une période voisine de celle qu’ils ont choisie. En S2 et S4, les étudiants suivent l’atelier de lectures spécialisées et le séminaire correspondant à leur période (période A).

Outre les cours, les étudiants doivent consacrer du temps à la préparation de leur mémoire (dans les bibliothèques et les archives), à leur stage et au projet tutoré.

Projet tutoré

Un projet tutoré collectif, le « séminaire des étudiants », est organisé en tronc commun pour tous les étudiants de M2. Encadrés par un enseignant, les étudiants se répartiront par petits groupes l’organisation et l’animation des séances, qui pourront inclure l’invitation de chercheurs extérieurs, l’interview de professionnels (archivistes, éditeurs...), la visite de musées ou d’expositions, la présentation de supports numériques créés par eux, etc.

Organisation et contenu des enseignements
Master Histoire
(Susceptible d’être modifié en septembre 2020)

Le cadre général des modalités de contrôle des connaissances qui s’appliquent à l’université Paris 8 est voté pour chaque année universitaire en Commission de Formation et de la Vie Universitaire. Ces modalités peuvent être complétées par chaque formation dans une annexe afin de tenir compte de leurs spécificités et de leurs orientations pédagogiques.

Afin de prendre en compte les difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certains étudiants en raison d’une activité professionnelle ou de situations particulières notamment de handicap, un aménagement du contrôle continu est proposé au sein de la formation.

Les modalités de contrôle des connaissances et leurs annexes sont communiquées aux étudiants de préférence avant le début des cours ou au plus tard trois semaines après le début de ceux-ci.

Elles sont également accessibles sur https://www.univ-paris8.fr/Regles-de-scolarite-et-d-examens

Un stage en milieu professionnel de moins de 40 jours, obligatoire en M2, est accompagné d’un rapport de stage (EC Découverte professionnelle). 
Le stage permet aux étudiants d’enrichir leur préparation professionnelle en s’ouvrant à d’autres secteurs connexes.

Les branches professionnelles concernées sont les suivantes :

  • recherche,
  • édition,
  • enseignement,
  • archivistique,
  • animation culturelle,
  • tourisme,
  • journalisme,
  • patrimoine.

 

Les lieux de stages relèvent du secteur public et/ou privé :

  • laboratoires de recherche,
  • entreprises et associations (classement et exploitation de fonds d’archives, recherche de documentation),
  • maisons d’édition (papier ou numérique),
  • musées,
  • monuments nationaux (visites guidées, préparation et rédaction de documents, participation au montage d’exposition),
  • bibliothèques
  • et dépôts d’archives.

 

Le stage peut s’effectuer à l’étranger.

Le master Histoire est adossé aux unités de recherche suivantes :

  • UMR 7041 ArScAn (Archéologies et Sciences de l’Antiquité, CNRS, Paris I, Paris 10, Paris 8, Ministère de la Culture)
  • EA MéMo (Centre d’histoire des sociétés Médiévales et Modernes, Paris 8- Paris 10)
  • UMR 8533 IDHE.S (Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société, CNRS, Paris I, Paris 8, Paris 10, Évry et ENS Cachan)
  • UMR 8244 IHTP (Institut d’histoire du temps présent, CNRS, Paris 8)
  • UMR 8238 LEGS (Laboratoire d’études de genre et de sexualité, CNRS, Paris 8, Paris 10).

 

Toutes ces unités sont réunies au sein de l’école doctorale ED 31 Pratiques et théories du sens, et les relations scientifiques entre les chercheurs de ces unités sont donc étroites. Des Journées du master peuvent être mutualisées avec les Journées de doctorants de cette ED.

Universités et écoles

Les étudiants sont encouragés à effectuer une partie de leur cursus à l’étranger. Ils bénéficient des nombreuses offres de mobilité proposées par les Service des Relations internationales de Paris 8 : https://paris8.moveonfr.com/publisher/1/fra#

Le Master Histoire est aussi associé par convention avec le CUF (Université d’État de Moscou Lomonossov et Université d’État de Saint-Pétersbourg).

Partenaires socio-économiques

Comme les enseignants-chercheurs, les étudiants du master réalisent leurs travaux de recherche à partir de fonds conservés dans des dépôts d’archives, bibliothèques, musées, etc.

Du fait de sa spécialité, le master Histoire entretient ainsi des relations privilégiées avec les partenaires de l’Université Paris Lumières, en particulier :

 

Des relations étroites existent aussi avec des institutions implantées sur le territoire, comme les archives départementales de Seine-Saint-Denis, le Musée d’art et d’histoire, l’unité d’archéologie ou la Basilique de Saint-Denis.

Des membres de ces institutions, mais aussi des éditeurs privés, sont associés au Conseil de perfectionnement du master Histoire.

Tous ces partenaires accueillent régulièrement nos étudiants de M2 en stage. En outre, des personnels de ces différentes institutions sont souvent invités à présenter leurs propres recherches dans les séminaires du master et participent ainsi activement à la formation des étudiants.

 

Le Master Histoire est une formation à la recherche, mais aussi une formation professionnelle par la recherche.

Il s’adresse à des étudiants se destinant aux carrières de l’enseignement et de la recherche, ainsi qu’à ceux qui s’orientent vers d’autres secteurs, en France ou à l’étranger (il s’agit d’un diplôme largement reconnu à l’international) :

  • la fonction publique territoriale ou d’État,
  • le patrimoine,
  • les archives et bibliothèques,
  • les industries culturelles et l’audiovisuel,
  • l’édition,
  • la presse,
  • les médias,
  • les associations.

Responsable de la mention :
Anne-Marie HELVETIUS

Responsable du parcours :
Anne-Marie HELVETIUS

Capacité d’accueil :
En M1 : 30
En M2 : 30

UFR de rattachement : Textes et Sociétés

Secrétariat :
Bât B2, salle 347
01 49 40 68 24
martine.roman03@univ-paris8.fr

www2.univ-paris8.fr/masterHC/

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8