Master Psychanalyse

Domaine : Sciences humaines et sociales
Mention : Psychanalyse


Le Master mention psychanalyse s’attache à l’étude et au développement de l’enseignement de Freud et de Lacan. Celui-ci a pour objectif de transmettre un enseignement conceptuel de la psychanalyse, à partir de l’étude des textes de Freud et de Lacan, mais aussi de mettre à l’épreuve des problématiques contemporaines (celle des nouveaux symptômes rencontrés dans la clinique, celle du gender, celle de l’identité, celle de l’articulation du politique et la psychanalyse), les apports freudiens et lacaniens.

La formation du psychanalyste relève d’abord de la cure personnelle et d’un contrôle de la pratique articule à partir de la formation par la cure, et d’une formation clinique qui tient compte de cette dimension subjective et qui ne peut donc être dispensée à l’université ni évaluée dans ce cadre. Toutefois, cette formation ne peut se faire sans apports théoriques ni sans viser le développement de la recherche dans le champ de cette discipline. Il s’agit d’y développer une formation par la recherche et à la recherche. Le savoir freudien, en effet, n’est pas réductible à un corps de doctrine clos et définitivement constitué. Il s’agit d’en explorer les développements contemporains, notamment les conséquences de l’apport de Lacan dont l’enseignement reste encore à éclairer, en particulier dans ses conséquences pour la clinique contemporaine. L’enseignement dans le cadre du Master repose également sur une forte composante interdisciplinaire.

Fiche compétences
Fiche compétences
Master Psychanalyse

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires d’une licence littéraire ou scientifique (accès en master 1)
  • pour les titulaires du master 1 (accès en master 2)
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger


Il sera apprécié :

  • l’adéquation du projet de recherche avec la formation


Cette appréciation sera fondée en premier lieu sur l’examen du dossier comprenant :

  • le projet de recherche
  • un CV


Elle sera fondée en second lieu sur un entretien.


Pré requis

L’admission est soumise à la vérification que le futur étudiant possède une formation préalable dans le domaine de la psychanalyse permettant de suivre nos enseignements et de développer une recherche conceptuelle et/ou clinique.


Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français, …). Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous sur le site de l’Université https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

Le volume horaire global du master (M1+M2, hors stage) est de 525 heures (312 heures en M1 et 213 heures en M2).

Le cursus comprend des éléments pédagogiques spécifiques :

Les cartels


Nous incitons les étudiants à travailler en petits groupes, selon la formule inventée par Lacan pour l’étude de la psychanalyse. Des semaines sont consacrées à ce travail dans le cours de l’année. Le travail fourni est en lien avec le travail de recherche et évalué lors de la soutenance. 


Les étudiants de Master 2 peuvent effectuer un stage OU participer aux conversations cliniques.

Les conversations cliniques


En Master 2, les étudiants peuvent choisir entre un stage ou un EC intitulé « conversation clinique ». Celles-ci ont lieu dans un service hospitalier (trois services sont associés au département par convention). Un psychanalyste s’entretien avec un patient (dont on s’est assuré du consentement) en présence du personnel du service et d’un petit nombre d’étudiants. L’entretien a pour fonction d’éclairer le service sur les questions que le personnel se pose concernant la prise en charge du 
patient, de lui permettre à lui-même de préciser et d’éclairer ce qui l’a conduit à cette hospitalisation et de saisir ses points d’appui importants pour l’avenir. La conversation permet une formation à l’entretien psychanalytique pour nos étudiants. La conversation est suivie d’une discussion avec le service.

 

Organisation et contenu des enseignements
Organisation et contenu des enseignements
M Psychanalyse

Le cadre général des modalités de contrôle des connaissances qui s’appliquent à l’université Paris 8 est voté pour chaque année universitaire en Commission de Formation et de la Vie Universitaire. Ces modalités peuvent être complétées par chaque formation dans une annexe afin de tenir compte de leurs spécificités et de leurs orientations pédagogiques.

Afin de prendre en compte les difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certains étudiants en raison d’une activité professionnelle ou de situations particulières notamment de handicap, un aménagement du contrôle continu est proposé au sein de la formation.

Les modalités de contrôle des connaissances et leurs annexes sont communiquées aux étudiants de préférence avant le début des cours ou au plus tard trois semaines après le début de ceux-ci.

Elles sont également accessibles sur https://www.univ-paris8.fr/Regles-de-scolarite-et-d-examens)

Pour le stage, la durée minimale est de 39 heures par semestre (la plupart du temps la durée est plus longue, à la demande du stagiaire).

Les missions sont définies par l’institution d’accueil (hôpitaux psychiatrique ou général, institutions de la santé mentale, dans le domaine médico-social ...) : stage d’observation, entretien clinique, travail institutionnel avec l’équipe, participation aux réunions cliniques, transmissions etc.

Le stage est encadré par un tuteur sur le lieu de stage et un référent parmi les enseignants-chercheurs du département.

Le stage ne donne pas lieu à une évaluation spécifique mais il est pris en compte lors de la soutenance du mémoire.

L’enseignement du master est adossé à l’équipe de recherches « La Section Clinique », EA 4007

Les cours et séminaires sont renouvelés chaque année, en lien étroit avec les problématiques de recherche de l’équipe.

L’équipe se consacre à la recherche fondamentale dans le champ de la psychanalyse et s’oriente de l’apport de Jacques Lacan.

L’équipe inscrit son travail autour de trois axes : celui de l’étude renouvelée des concepts lacaniens (du premier au dernier enseignement de Lacan), celui de la clinique contemporaine et des nouveaux symptômes, enfin celui de la connexion entre politique et psychanalyse à partir des textes freudiens et lacaniens sur le malaise dans la civilisation.

Partenariats

La formation travaille en association (par convention) avec trois unités cliniques, situées au sein d’établissements hospitaliers, dans le cadre de présentations de malades, de séminaires associés et de partenariats de recherche :

  • L’Unité clinique de Clamart (Dr Hélène Monsonégo, Dr Federico Ossola), au Groupe hospitalier Paul Guiraud-Clamart, Service 92G19 du Dr Hélène Monsonégo (92140 Clamart)
  • L’Unité clinique de Villejuif (Dr Francesca Biagi-Chai, Dr Jean Ferrandi), au Groupe Hospitalier Paul Guiraud, Secteur 94G15 – Service XV du Dr Jean Ferrandi (94800 Villejuif)
  • L’Unité clinique de Bégin (Pr Bertrand Lahutte), à l’hôpital d’Instruction des Armées (HIA) Bégin, service de psychiatrie (94163 Saint-Mandé)
  • L’Unité clinique de Ville-Evrard (Dr Fabrice Pecot), à l’EPS de Ville-Evrard, unité d’hospitalisation, Secteur 6 Le clos Bernard (93330 Aubervilliers)
  • L’Unité clinique de Suresnes (Dr Raphaël Boussion), au Centre d’Accueil et de Soins pur adolescents (CAS) Galileo, rattaché au centre Hospitalier Théophile Roussel (92150 Suresnes) 

 

Le Département est également lié à un vaste réseau national et international de départements universitaires, d’associations professionnelles et d’institutions cliniques dont :

  • Les CPCT(Centre Psychanalytiques de traitement et de Consultation)
  • Le réseau UFORCA (Union pour la Formation Clinique Analytique, réseau national de 23 antennes et Sections cliniques)
  • La FIPA (Fédération des Institutions de Psychanalyse Appliquée)
  • L’Institut de l’Enfant (auquel sont rattachés notamment les réseaux CIEN, CEREDA qui participent de la recherche en extension sur la clinique de l’Enfant)
  • L’Ecole de la Cause freudienne (association reconnue d’utilité publique. Fondée par Jacques Lacan en 1981, l’Ecole de la Cause freudienne compte environ 300 membres implantés essentiellement en France et en Belgique. Elle s’attache à maintenir vivants l’enseignement de Jacques Lacan et la psychanalyse)
  • La New Lacanian School qui fédère des sociétés de psychanalyse dans les pays anglophones, en Belgique néerlandophone, en Suisse, en Grèce, en Israël et dans les pays de l’Est
  • L’Association Mondiale de Psychanalyse, qui regroupe l’ensemble des écoles de psychanalyse d’orientation lacanienne dans le monde, notamment l’Ecole Brésilienne de Psychanalyse, l’Ecole argentine (EOL Escuela de Orientacion Lacaniana del Campo freudiano), la NEL (qui rassemble les autres écoles d’Amérique du Sud).


Echanges internationaux

  • Université nationale autonome de Monterrey (UDEM, Mexique) - Le Département de psychologie (direction et contact : Pr Alejandro Moreno Martinez)

L’accord concerne, de notre côté, l’accueil de doctorants, et de leur côté, demande d’interventions ou de sessions d’enseignement. Un projet d’édition est en cours

L’accord concerne l’échange d’étudiants par les deux établissements. Le département accueille des nombreux étudiants cariocas en Master et en Doctorat. Une participation à un programme de recherche en a résulté, ainsi qu’une participation à une publication collective : Interpretaçào e ato na experiêcia psicanalitica, dir. A. Bastos, incluant le texte suivant : F. Hulak « Sobre ‘lalingua’ e seu uso », 2015.

Un projet de recherche commun est à l’étude actuellement, autour de la « Clinique lacanienne du genre » ainsi qu’une publication commune d’une casuistique très vaste de sujets pour qui le genre pose problème (sujets trans-genre, trans-sexuels et enfants trans-genre).

Organisation de colloques internationaux franco-chinois (2016, 2017, 2019).

Intervention d’enseignants du Département à l’occasion de colloques franco-chinois (2019, 2021).

Le master Psychanalyse permet une poursuite d’études en Doctorat de psychanalyse, rattaché à l’École Doctorale “ Pratiques et Théories du sens ”.

Ce Master est tout particulièrement destiné à ceux que leur pratique (actuelle ou future) confronte à un réel - l’angoisse, le corps souffrant, le délire - d’autant plus incommode à supporter ce que c’est de son exclusion, de sa méconnaissance ou de son rejet que se fonde le confort de la réalité.

Il complète en conséquence la formation de tous les professionnels et futurs professionnels de la Santé, c’est-à-dire aussi bien les professions médicales que paramédicales (professions de soins ou professions de rééducation et de réadaptation), et notamment les psychologues, les psychothérapeutes, les psychanalystes, les médecins, psychiatres ou non, les infirmiers, les aides-soignants, les orthophonistes, les psychomotriciens, les ergothérapeutes, ainsi que tout professionnel du champ socio-éducatif.

Pour les praticiens, qui travaillent ou travailleront dans le domaine de la Santé mentale, il s’agit que la formation les aide, à la lumière de la théorie et de la pratique psychanalytique, à :

  • aborder le symptôme comme un fait de discours
  • écouter la souffrance du patient et permettre à la parole de produire des effets autrement plus cruciaux pour le sujet que sa soumission à la toute-puissance chimique
  • mettre en œuvre des formes appropriées d’intervention, notamment thérapeutique, et de suivi

 

La formation qui se propose de conjoindre une réflexion épistémologique, critique, théorique sur la psychanalyse à une ouverture à la clinique psychanalytique, n’est pas, comme telle, professionnalisante, puisque tout psychanalyste doit d’abord et avant tout accomplir une psychanalyse personnelle, en obtenant sa reconnaissance au sein même d’une association psychanalytique. Néanmoins, dans le décret de loi de juillet 2010 sur la formation des psychothérapeutes, le gouvernement a reconnu l’intérêt professionnel du Master de Psychanalyse de l’université Paris 8 en donnant aux titulaires de ce Master et au même titre que les titulaires du Doctorat de médecine ou du Master de psychologie, la possibilité de s’inscrire ensuite, s’ils le souhaitent, dans une formation agréée de psychothérapeute.

label Master diplôme controlé par l'état

Responsable de la mention
Damien GUYONNET

Capacité d’accueil
En M1 : 60
En M2 : 60

UFR de rattachement
UFR Sciences de l’éducation, psychanalyse et français/langue étrangère (SEPF)

Secrétariat
Bât. A, salle 454
Tél. 01 49 40 68 00
departement.psychanalyse@univ-paris8.fr

https://ufr-sepf.univ-paris8.fr/-psychanalyse-

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8