Master Transitions écologiques, économiques et sociales (TREES)

Domaine : Droit, Economie, Gestion
Mention : Economie des organisations
Parcours :
Transitions écologiques, économiques et sociales (TREES) *


Le master mention Économie des Organisations vise à donner aux étudiants une formation approfondie en sciences économiques, et contient une importante dimension pluridisciplinaire (droit, sociologie, gestion, etc.). La formation, à la fois théorique et professionnelle, fournit des outils et des connaissances précises pour analyser le fonctionnement des organisations et de leur environnement. Les objectifs professionnels du master mention Économie des Organisations sont variés et dépendent du parcours choisi. Il s’agit principalement de fonctions liées au management et à la direction de projets dans les entreprises privées ou les institutions territoriales (parcours EMD3P) ; à la direction, à l’encadrement et au portage de projets dans les organisations du secteur de l’économie sociale et solidaire, les collectivités locales ou les institutions portant des politiques publiques en matière d’ESS (parcours ESSI), au montage, portage, direction et médiation de projets en lien avec les transitions écologiques, économiques et sociales dans les organisations (parcours TREES).

Le parcours Transitions écologiques, économiques et sociales (TREES)
Le parcours TREES entend permettre aux étudiants de concilier aspirations professionnelles et volonté d’agir face aux grands enjeux des transitons écologiques, économiques et sociales. Il répond aux besoins en compétences associées à l’urgence de la transition écologique, et à l’émergence de nouveaux métiers dans le domaine de la conception, de la direction, de la mise en œuvre et de la médiation de projets en lien avec les transitions écologiques, économiques et sociales. Le parcours TREES propose ainsi une formation de master en interdisciplinarité, permettant une approche systémique des transitions. Il forme les étudiants par et aux méthodes d’intelligence collective et d’accompagnement à l’innovation sociale et écologique, en mobilisant une pédagogie d’apprentissage participatif par projet, basée sur la co-construction des projets et l’apprentissage entre pairs, et bénéficiant de partenariats avec les acteurs de la transition et de l’ancrage territorial de l’université.

 

* La 1re année de master (M1) ouvrira dès la rentrée de septembre 2022.
La 2nde année de master (M2) ouvrira à la rentrée de septembre 2023.

Plaquette
Plaquette
Master TREES

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires d’une licence AES, Economie et gestion, ou Droit ; d’une licence SHS (Science politique, Sociologie, Géographie notamment), d’une licence Arts ou Humanités (accès en master 1)
  • pour les titulaires du master 1 Economie des organisations ou d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles.
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger


Il sera apprécié :

  • les résultats obtenus en licence
  • l’adéquation de la formation antérieure au master
  • l’adéquation du projet de l’étudiant à la formation
  • la capacité à s’approprier les contenus proposés dans le master, notamment à travailler en interdisciplinarité
  • l’appétence pour le travail en équipe et les projets coopératifs

Pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langue française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).


Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

  • un dossier détaillé du cursus suivi par le candidat
  • les diplômes, certificats, relevés de notes
  • un CV
  • une lettre de motivation exposant le projet professionnel dans le domaine des transitions écologiques, économiques et sociales
  • pour les étudiants non francophones, l’attestation de test de français (niveau C1 : TCF, DALF pour le M1 et C2 pour le M2)

 

Pré requis

Formation de premier cycle universitaire en sciences humaines et sociales, bonnes capacités rédactionnelles.

Pour les étudiants non francophones : niveau minimum de français C1 pour un accès en M1 et niveau C2 pour un accès en M2.


Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français, …). Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous sur le site de l’Université https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

 

Le master TREES s’articule en trois semestres de cours, un stage de 3-4 mois en M1 (avec remise d’un mémoire de stage), et un semestre 4 consacré au stage professionnel de 6 mois accompagné de la rédaction d’un mémoire de fin d’études. Le stage professionnel peut être remplacé par le suivi de la formation en alternance (contrat de professionnalisation ou d’apprentissage).

La formation semestrielle est composée d’un triptyque de cours méthodologiques et de cours disciplinaires (135, 93 et 96 heures HTD respectivement aux S1, S2 et S3) et d’ateliers de projet (60 heures par semestre), ainsi que 15 heures d’Anglais spécialisé au S1 (certains enseignements pourront être dispensés en Anglais par ailleurs), un EC libre en S2 et un EC libre en S3.

Le premier semestre (10 semaines + 2) débute par deux semaines d’enseignement intensif, comprenant des visites de terrain ainsi qu’une introduction aux outils méthodologiques de la médiation et de la conduite de projet, aux processus du réchauffement climatique ainsi qu’aux concepts et perspectives de transition (36 heures HTD). Le troisième semestre (8 semaines + 2) débute par une semaine de formation intensive, incluant un hackathon.

Le programme de cours méthodologiques comprend les enseignements suivants (pour un volume total de 126 heures) :

  • S1 : management de projet – communication – méthodologies d’enquête
  • S2 : médiation – nouveaux métiers de la transition – outils numériques
  • S3 : financement de projet – analyse de données

 

Le programme de cours disciplinaires porte sur les domaines suivants :

  • Economie (30h, S1 et 24h S3) : paradigmes et indicateurs de richesse, économie écologique ; Planification économique et écologique : RSE et politiques publiques
  • Droit (15h, S1 et S2) : Cadres juridiques des transitions écologiques ; Contentieux environnemental et justice climatique
  • Géographie (15h, S1 et S2) : Construire les citoyennetés environnementales, échelles et territoires de la transition
  • Sciences politiques (15h, S2) : théories de la justice sociale, justice climatique
  • Penser les rapports Humain/Non Humain (Philosophies matérialistes et post-humanistes) (15h, S1)
  • Sciences ouvertes et participatives (15h, S3)
  • Arts et écologie (15h, S2 et S3) : parcours sonores, arts participatifs, enjeux des images et du cinéma
  • Sciences et technologies du Numérique (30h, S2) : idéation de projet et solutions numériques

 

Le programme d’Ateliers-Projets est conçu selon un rythme progressif : en première année, les projets étudiants portent sur une thématique/action en lien avec l’Université de demain/Campus zéro carbone ou à des commandes élaborées avec les partenaires de l’écosystème. En deuxième année, un hackathon « Territoire en transitions » lors de la pré-rentrée permettra de définir les axes projets retenus.

La pédagogie par projet se mettra ainsi en place suivant deux modalités : suivant un rythme hebdomadaire et au cours de périodes de formation intensive. Dans les deux cas, elle nécessite un accompagnement des étudiants sur le terrain, et des ateliers d’étapes. Ces ateliers permettent d’évaluer régulièrement les avancées des uns et des autres, et de promouvoir une formation réciproque : échanges d’expériences, de savoirs et de méthodologies, développés à partir des outils transmis par les enseignants. Ils permettent d’analyser les applications des méthodologies, d’approfondir et de questionner certaines démarches, de développer certains aspects disciplinaires en fonction des besoins. Ces pratiques d’échanges critiques font partie des compétences indispensables à acquérir dans le cadre de ces métiers émergents, requérant une capacité d’adaptation et de formation continues. Par leur participation à des projets et terrains de recherche différents, les étudiants seront aptes à partager des expériences et méthodologies complémentaires.

 

Organisation et contenu des enseignements
Organisation et contenu des enseignements
M TREES

 

Le cadre général des modalités de contrôle des connaissances qui s’appliquent à l’université Paris 8 est voté pour chaque année universitaire en Commission de Formation et de la Vie Universitaire. Ces modalités peuvent être complétées par chaque formation dans une annexe afin de tenir compte de leurs spécificités et de leurs orientations pédagogiques.

Afin de prendre en compte les difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certains étudiants en raison d’une activité professionnelle ou de situations particulières notamment de handicap, un aménagement du contrôle continu est proposé au sein de la formation.

Les modalités de contrôle des connaissances et leurs annexes sont communiquées aux étudiants de préférence avant le début des cours ou au plus tard trois semaines après le début de ceux-ci.

Elles sont également accessibles sur https://www.univ-paris8.fr/Regles-de-scolarite-et-d-examens

L’expérience professionnelle requise en M1 est de 3 mois minimum et de 6 mois en M2, sous forme de stage ou de contrat d’alternance (à partir de la rentrée 2023). Les étudiants qui présentent un profil recherche marqué peuvent substituer au stage un mémoire de recherche ou une recherche-action. Les étudiants peuvent compter sur les réseaux des intervenants professionnels pour les aider dans leurs recherches.

Types de missions

  • Chargé de mission transitions socio-écologiques
  • chargé de projet socio-écologique/projet de transition
  • chargé de développement socio-écologique
  • chargé d’étude socio-écologique
  • médiateur de projets socio-écologiques et de projets de transition


Structures d’accueil type

Organisations privées ou publiques, désireuses de mettre en œuvre des projets de transition, et notamment les structures de l’économie sociale et solidaire (associations, coopératives, mutuelles, fondations) ainsi que des entreprises sociales, des entreprises classiques soucieuses de leur démarche Responsabilité sociétale (RSE), mais aussi des collectivités ou des institutions publiques.

Description des modalités d’encadrement spécifiques

Des réunions d’information sur les stages et l’alternance sont organisées en M1 et en M2, et permettent de présenter aux étudiants les procédures, le rôle de leurs différents interlocuteurs (tuteurs entreprise – université et responsable de stage ou de l’alternance), de donner des informations sur les différents réseaux mobilisables pour la recherche de stage ou de contrat d’alternance, d’orienter vers le SCUIO-IP et la formation professionnelle. Les étudiants suivent également un séminaire de préparation au stage (nouveaux métiers de la transition en M1) et au mémoire (Méthodologie du mémoire et de projet de recherche en M2). Chaque étudiant est encadré par un tuteur en entreprise et un enseignant encadrant qui assure à l’étudiant un suivi de son travail tout au long de la période de stage ou d’alternance et de l’élaboration du mémoire.

Modalités d’évaluation

Les stages et les contrats d’alternance sont associés à la rédaction d’un mémoire, qui fait l’objet d’une soutenance devant un jury en fin de chaque année universitaire. Le projets étudiants donnent lieu à l’élaboration d’un livrable et à une soutenance à la fin du second semestre de chaque année de master, et à des évaluations continues en cours d’année.

 

Le master mention Economie des organisations est adossé dans son ensemble au laboratoire d’économie-gestion de l’Université paris 8, le Laboratoire d’Economie Dionysien (LED), EA 3391, et plus particulièrement aux axes :

  • « Microéconomie, politiques publiques »
  • « Economie Politique et Institutions »

Partenariats

Le EC libres pourront se situer dans le cadre de cours disponibles à l’université (arts, économie, géographie, littérature, EUR ArTec, …) ou chez des partenaires (UPOND, Museum d’histoire naturelle, Collège de France, Campus de la Transition, Paris Saclay,…).

L’université fait en outre partie d’un écosystème local particulièrement actif en matière de projets de transition, que ceux-ci émanent des collectivités locales ou des acteurs socio-économiques, ou soient construits en partenariat.

Les étudiants du parcours TREES auront ainsi la possibilité d’interagir et de construire leur projet professionnel et leurs projets étudiants en lien avec les professionnels et institutionnels du territoire. Selon le type et l’objet des projets, ils pourront également travailler avec des étudiants d’autres parcours de master.


Echanges internationaux

Les étudiants du parcours TREES peuvent bénéficier des cadres d’échanges construits dans le cadre de l’Université européenne ERUA, dont un volet entier est dédié à la construction de campus écoresponsables.

Dans ce cadre, des mobilités courtes ou des échanges de plus longue durée pourront s’envisager, notamment avec le master en Etudes environnementales de l’Université de Roskilde au Danemark.

 

Les étudiants issus du parcours TREES pourront intégrer des organisations privées ou publiques, désireuses de mettre en œuvre des projets de transition, et notamment les structures de l’économie sociale et solidaire (associations, coopératives, mutuelles, fondations) ainsi que des entreprises sociales, des entreprises classiques soucieuses de leur démarche Responsabilité sociétale (RSE), mais aussi des collectivités ou des institutions publiques.

Le parcours TREES vise des métiers tels que :

  • responsable ou chargé de mission transitions socio-écologiques
  • responsable ou chargé de projet socio-écologique/projet de transition
  • chargé de développement socio-écologique
  • chargé d’étude socio-écologique
  • médiateur de projets socio-écologiques et de projets de transition.

 

Le parcours TREES ouvre également aux métiers de l’enseignement et de la recherche, et peut notamment être prolongé par la réalisation d’un doctorat (financement de trois ans sur contrat doctoral ou convention industrielle de formation par la recherche).

label Master diplôme controlé par l'état

Responsable de la mention et du parcours
Carole BRUNET

Capacité d’accueil
En M1 :
25
En M2 : 25

UFR de rattachement
UFR AES - Économie et gestion

Secrétariat
Bât D, salle 107
01 49 40 72 59
master.ecoges@univ-paris8.fr

https://ufr-aes-ecoges.univ-paris8.fr

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8