Traduction(s) et retraduction(s) : Histoire et Philosophie



Colloque organisé par le Groupe de recherche « Penser la traduction » (Master de traduction T3L, EA 1569 ’Le texte étranger’), Université Paris 8
 
 
Jeudi 3 novembre 2011, de 10 h à 16 h
bâtiment B, salle 313
et
vendredi 4 novembre 2011, de 10 h à 17 h
Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis
 
 
 
De par la nature même des textes qu’elle aborde, la traduction/retraduction en sciences humaines (SH) est le lieu par excellence où, tant en traductologie que dans la pratique au quotidien, des enjeux sous-exposés ou, au contraire, surexposés dans les autres types de traduction s’illustrent le mieux. C’est que, dans ces domaines en particulier, la traduction/retraduction remet en jeu les lignes de fracture théoriques entre, par exemple, la visibilité et l’invisibilité du traducteur, la transmission des savoirs et la communication ou encore entre genres (en ce qu’elle tient à la fois de l’œuvre de raisonnement - argumentative - et de l’œuvre de persuasion - rhétorique et stylistique). Enjambant les catégories traditionnelles de la typologie des traductions (et les spécificités propres à chacune), la traduction/retraduction en SH offre ainsi une perspective d’analyse décloisonnée dont les diverses dimensions peuvent servir de paradigme aux autres champs de « la » traduction.
 
À cet égard, il est une dimension de la traduction/retraduction en SH - dans les disciplines de l’histoire et de la philosophie en particulier -, dont l’étude peut être extrêmement productive, à savoir celle concernant la position et le rôle particuliers du (re)traducteur en tant qu’agent de la circulation, de la diffusion et de la transmission des idées. Loin de se borner à témoigner, les traduction(s) et retraduction(s) des œuvres philosophiques et historiques sont autant de tentatives de « donner à connaître » qui mobilisent des connaissances expertes et un savoir encyclopédique et intertextuel pour les mettre au service d’une actualisation des œuvres située socialement, historiquement et culturellement.
C’est dans ce cadre d’analyse que le colloque abordera les enjeux de la traduction/retraduction en histoire et en philosophie, deux disciplines dont les savoirs portent la trace de multiples échanges entre cultures et, partant, sont des témoins privilégiés de la problématique de la traduction/retraduction en sciences humaines.
 
 
 
Programme

 
 
 
Site web et programme du colloque : http://www2.univ-paris8.fr/T3L/article.php3?id_article=142
 
Contact : Paul Muraille, paul.muraille@univ-paris8.fr
 
Note : en clôture du colloque, un cocktail amical est organisé à l’occasion de la parution chez Michel Houdiard des actes du colloque transdisciplinaire « L’intime et le Politique dans la littérature et les arts contemporains » (juin 2010, Université Paris 8)
3 novembre 2011 : 16h11 - 17h11

Colloque organisé par le Groupe de recherche « Penser la traduction » (Master de traduction T3L, EA 1569 ’Le texte étranger’)
Paris 8 et Saint-Denis

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8