Master Economie sociale, solidaire et innovante

Domaine : Droit, Economie, Gestion
Mention : Economie des organisations
Parcours : Economie sociale, solidaire et innovante (ESSI)


Le master mention Economie des Organisations vise à donner aux étudiants une formation approfondie en sciences économiques, et contient une importante dimension pluridisciplinaire (droit, sociologie etc.). La formation, à la fois théorique et professionnelle, fournit des outils et des connaissances précises pour analyser le fonctionnement des organisations et de leur environnement. Les objectifs professionnels du master mention Economie des Organisations sont variés et dépendent du parcours choisi. Il s’agit principalement de fonctions liées au management et à la direction de projets dans les entreprises privées ou les institutions territoriales (parcours EMD3P) ; à la direction, à l’encadrement et au portage de projets dans les organisations du secteur de l’économie sociale et solidaire, les collectivités locales ou les institutions portant des politiques publiques en matière d’ESS (parcours ESSI).

Le parcours Economie sociale, solidaire et innovante (ESSI) s’inscrit dans la filière ESS de l’université Paris 8 et s’articule avec les dispositifs de coopératives éphémères, le développement d’une Junior coopérative, et avec l’incubateur ESS porté dans le cadre du Poste-Source, Centre Numérique d’Innovation Sociale de Paris 8. L’université entend ainsi favoriser l’engagement des étudiants dans le cadre universitaire, leur formation et l’acquisition de compétences spécifiques liées au développement de projet à impact social dans le cadre coopératif et associatif, le développement de leur réseau professionnel, et la constitution d’un véritable tissu d’échanges entre les acteurs socio-économiques du territoire, notamment dans le cadre des projets d’établissement et du territoire.

Le parcours Économie sociale et solidaire et innovante (ESSI) répond à un besoin de compétences d’encadrement, de direction ou de portage/responsabilité de projets dans le domaine de l’économie sociale et solidaire (ESS) et de l’innovation sociale. Il s’inscrit dans un ancrage territorial fort, et dans de nombreux partenariats avec des institutions ou des professionnels du secteur (notamment via des conventions avec la Chambre régionale de l’ESS de l’Ile-de-France, la Chambre des associations, ou l’établissement public territorial de Plaine Commune). Les expériences des étudiants en matière d’ESS et de pratiques innovantes sont également favorisées par leur participation à la junior coopérative de l’université. Le parcours ESSI forme ainsi des cadres et des dirigeants ayant une solide connaissance du secteur de l’Économie Sociale et Solidaire et des politiques publiques, couplée à la compréhension des enjeux contemporains en matière de transition économique, écologique et sociale. Des compétences dans le domaine du management et du financement de projet social et solidaire, indispensables pour l’exercice de métiers à responsabilités dans le secteur de l’ESS complètent le bagage des étudiants formés dans le parcours.

L’accès en master est possible :

  • Prioritairement pour les titulaires d’une licence AES, Economie- Gestion ; pour les titulaires d’une licence SHS (Science Politique, Sociologie, Géographie notamment) (accès en master 1)
  • pour les titulaires du master 1 Economie des organisations ou d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

 

Il sera apprécié :

  • les résultats obtenus en licence
  • l’adéquation de la formation antérieure au master
  • l’adéquation du projet de l’étudiant à la formation

 

Pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langue française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).

Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

  • un dossier détaillé du cursus suivi par le candidat
  • les diplômes, certificats, relevés de notes
  • un CV
  • une lettre de motivation exposant le projet professionnel
  • pour les étudiants non francophones, l’attestation de test de français (niveau C1 : TCF, DALF pour le M1 et C2 pour le M2)

 

Pré requis

Formation de premier cycle universitaire en sciences humaines et sociales, bonnes capacités rédactionnelles.

Pour les étudiants non francophones : niveau minimum de français C1 pour un accès en M1 et niveau C2 pour un accès en M2.

Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français, …).

Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous sur le site de l’Université https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

Le volume horaire global du master (M1+M2, hors stage) est de 777 h dont 435h en M1 et 342h en M2.

Au sein de la mention Economie des organisations, les mutualisations entre les deux parcours sont nombreuses au premier semestre afin d’assurer une spécialisation progressive et en même temps de maintenir des passerelles entre parcours. Au total, 14 enseignements sont mutualisés (8 en M1 et 6 en M2), avec pour chaque année seulement deux cours mutualisés au deuxième semestre. Globalement, le tronc commun recouvre des matières disciplinaires fondamentales, des outils méthodologiques et de la préparation à la professionnalisation.

En première année de master (M1), le parcours ESSI complète la formation fondamentale et traditionnelle en économie en apportant des enseignements théoriques et appliqués relevant de l’économie sociale et solidaire (Formes économiques et juridiques de l’ESS, coopération économique), de l’analyse des modèles de protection sociale (Théories et application de la justice sociale, protection sociale, droit social), et du renouvellement des approches standards afin de penser les mutations économiques et sociales (Entrepreneuriat et innovation sociale, gouvernance et démocratie économique, nouveaux modèles économiques).

En seconde année de master (M2), l’expertise en matière d’ESS est approfondie, et complétée par un ensemble d’outils spécifiques pour le développement de projets sociaux et solidaires. La professionnalisation est renforcée tout au long du master, via les expériences professionnelles et les projets tuteurés, ainsi que les interventions des professionnels du secteur dans la formation.

En M1 et en M2, tous les étudiants suivent un cours d’anglais spécialisé (anglais économique adapté à chaque parcours), respectivement de 30h, puis 21h. Le passage du CLES niveau 1 ou 2 est possible pour les étudiants.

  • Projet tuteuré

Les projets tuteurés font l’objet de réalisations de missions confiées par les professionnels du secteur, après discussion et élaboration avec l’enseignant responsable du module. L’enseignant accompagne dès le début de l’année les étudiants dans la réalisation de la commande, qui donne lieu à plusieurs livrables et une soutenance en fin de second semestre. Les missions de projets tuteurés sont aussi l’occasion d’établir des relations en vue de la recherche de stage.

Organisation et contenu des enseignements

Le cadre général des modalités de contrôle des connaissances qui s’appliquent à l’université Paris 8 est voté pour chaque année universitaire en Commission de Formation et de la Vie Universitaire. Ces modalités peuvent être complétées par chaque formation dans une annexe afin de tenir compte de leurs spécificités et de leurs orientations pédagogiques. Pour les enseignements, le contrôle des connaissances est réalisé par la conjonction d’examens écrits et oraux et peuvent intégrer l’évaluation de dossiers. Les stages, de même que les projets tuteurés, font l’objet de la rédaction d’un rapport et d’une soutenance devant un jury académique pouvant intégrer la présence de représentants de l’entreprise d’accueil.

Afin de prendre en compte les difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certains étudiants en raison d’une activité professionnelle ou de situations particulières notamment de handicap, un aménagement du contrôle continu est proposé au sein de la formation.

Les modalités de contrôle des connaissances et leurs annexes sont communiquées aux étudiants de préférence avant le début des cours ou au plus tard trois semaines après le début de ceux-ci.

Elles sont également accessibles sur https://www.univ-paris8.fr/Regles-de-scolarite-et-d-examens

L’expérience professionnelle requise en M1 est de 3 mois minimum et de 6 mois en M2.

Les étudiants qui présentent un profil recherche marqué peuvent substituer au stage un mémoire de recherche ou une recherche-action.

Les étudiants peuvent compter sur les réseaux des intervenants professionnels pour les aider dans leurs recherches.

Types de missions

Chargé(e) de projet, chargé(e) de mission, chargé(e) d’étude ; développement/accompagnement/portage de projet d’utilité sociale.

Structures d’accueil type

Structures de l’ESS (dont CAE, Coopérative d’activité et d’emploi), départements Mécénat ou RSE (Responsabilité sociale des entreprises) des groupes du secteur conventionnel, institutions et collectivités publiques et parapubliques, coopératives étudiantes.

Description des modalités d’encadrement spécifiques

Des réunions d’information sur les stages sont organisées en M1 et en M2, et permettent de présenter aux étudiants les procédures, le rôle de leurs différents interlocuteurs (tuteurs de stage entreprise – université et responsable de stage), de donner des informations sur les différents réseaux mobilisables pour la recherche de stage, d’orienter vers le SCUIO-IP. Les étudiants suivent également un séminaire de préparation au stage et au mémoire.

Chaque étudiant est encadré par un tuteur en entreprise et un enseignant encadrant qui assure à l’étudiant un suivi de son travail tout au long de la période de stage et de l’élaboration du mémoire.

Modalités d’évaluation

Les stages donnent lieu à la rédaction d’un mémoire de stage qui fait l’objet d’une soutenance devant un jury.

Le master mention Economie des organisations est adossé dans son ensemble au laboratoire d’économie-gestion de l’Université paris 8, le Laboratoire d’Economie Dionysien (LED), EA 3391, et plus particulièrement aux axes :

  • « Microéconomie, politiques publiques »
  • « Economie Politique et Institutions »

 

Le parcours ESSI entend également développer ses liens avec la recherche et la recherche-action, via la Chaire de recherche contributive et le thème « Économie sociale et solidaire et développement local » de l’axe 3 du programme scientifique de la MSH-Paris-Nord. Enfin, la formation ESSI fait partie du Réseau Interuniversitaire de l’ESS (RIUESS).

Trois conventions ont été signées avec des acteurs importants du secteur :

Le partenariat avec la CRESS-Idf vise les trois grands objectifs suivants : promouvoir le parcours auprès du public grâce au réseau de la CRESS Ile-de-France ; favoriser le placement des étudiants en stage ou contrats de professionnalisation ; intégrer à l’équipe pédagogique du parcours des adhérents de la CRESS Ile-de-France, professionnels du secteur d’activité de l’emploi et l’économie sociale et solidaire pour animer certains cours et participer au pilotage de la formation.

La convention avec la CDA vise notamment à permettre l’accès au CFGA (Certificat de formation à la gestion associative).

  • Plaine-Commune (en particulier la mission ESS du service de développement économique), ainsi qu’avec un certain nombre de structures de l’écosystème local.

 

Le parcours ESSI travaille également en collaboration avec de nombreux employeurs locaux et régionaux du secteur, des têtes de réseaux associatifs et coopératifs. La coopération avec Coopaname a pu également se renforcer lors de la réalisation des différentes versions du projet Coop’en 8 (depuis 2016-2017), et le développement d’une Coopérative Jeunesse de Services.

Un partenariat est en cours de développement avec le Master de la Faculté de sciences économiques et juridiques de l’université Hassan 2 à Casablanca.

Le parcours ESSI forme des cadres et des dirigeants ayant une solide connaissance du secteur de l’Économie Sociale et Solidaire et des politiques publiques, ainsi qu’une compréhension des enjeux contemporains en matière de transition économique, écologique et sociale, qui sont au cœur de l’activité des organisations de l’ESS.

Des compétences dans le domaine du management et du financement de projet social et solidaire, indispensables pour l’exercice de métiers à responsabilités dans le secteur de l’ESS font également partie de la formation délivrée dans le parcours et sont mises en pratique lors des expériences professionnelles et de la construction de projets concrets.

Les étudiants issus du parcours ESSI pourront intégrer des organisations privées, en particulier les structures historiques de l’ESS (associations, coopératives, mutuelles, fondations) ainsi que des entreprises sociales, ou des entreprises classiques soucieuses de leur démarche Responsabilité sociale des entreprises (RSE), mais aussi des collectivités ou des institutions publiques.

Le parcours ESSI vise des métiers tels que : entrepreneur/porteur de projet solidaire et/ou social, responsable d’une structure de l’Économie Sociale et Solidaire ; responsable Emploi/Formation d’une structure de l’Économie Sociale et Solidaire, responsable ou chargé de mission, responsable ou chargé de projet, chargé de développement économique et social, chargé d’étude socio-économique. Le parcours ESSI ouvre également aux métiers de l’enseignement et de la recherche, et peut notamment être prolongé par la réalisation d’un doctorat (financement de trois ans sur contrat doctoral ou convention industrielle de formation par la recherche).

Responsable(s) de la mention :
Géraldine Rieucau

Responsable(s) du parcours :
Carole Brunet

Capacité d’accueil :
En M1 : 25
En M2 : 25

UFR de rattachement :
UFR AES-Economie-Gestion

Secrétariat :
Bât D, salle 107
01 49 40 72 59
master.ecoges@univ-paris8.fr

http://www.ufr-aes-ecoges.univ-paris8.fr/

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8