Master Ingénierie en Intelligence Artificielle (I2A)

Domaine : Sciences, Technologies, Santé
Mention : Informatique
Parcours : Ingénierie en Intelligence Artificielle (I2A)
3 spécialisations possibles :
Internet des objets
Systèmes d’information
Sciences des données


L’objectif du Master est de former des cadres de haut niveau dans différents domaines de l’informatique et des systèmes d’information, en lien avec la recherche et l’industrie. Suivant les 4 parcours proposés (CPI, BD, THYP et I2A) en 2ème année (M2), les domaines concernés sont l’Informatique embarquée, l’Ingénierie des Systèmes d’Information, les Technologies de l’Hypermédia, le « Big Data » (traitement de données massives), l’Apprentissage et la Fouille de données, et l’Ingénierie en Intelligence Artificielle.
Ce M1 résulte de la fusion du M1 Informatique et du M1 Big Data et fouille de données, avec une partie des cours en commun, et des cours distincts dans les trois options : Big Data, Hypermédia, Embarqué.
Le choix de l’option est donc déterminant pour la poursuite des études et doit être fait dès le début du master.

Le parcours Ingénierie en Intelligence Artificielle (I2A) vise à former des ingénieurs de haut niveau ayant vocation à devenir « Lead Data Engineer » ou « Lead Data Scientist » capable de concevoir, développer, déployer et maintenir les systèmes exploitant les technologies de l’intelligence artificielle, du Machine Learning ou encore du Cloud et le Edge Computing.

Le parcours aborde à la fois des notions technologiques et industrielles de pointe ainsi que les fondements théoriques nécessaires à leur maîtrise. Le parcours propose 3 spécialisations mettant l’accent sur divers domaines liés à l’intelligence artificielle et son application : « sciences des données », « systèmes d’information » et « Internet des Objets ».

Ce parcours implique un projet d’alternance.

 

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires d’une licence Informatique ou équivalente (accès en master 1)
  • pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger


Il sera apprécié :

  • les motifs justifiant le choix de ce master par le candidat
  • les compétences en développement et en programmation du candidat
  • l’adéquation du projet professionnel avec la formation et avec l’option choisie (le parcours visé)


Cette appréciation sera fondée en premier lieu sur un dossier comprenant :

  • un CV
  • des réalisations en lien avec la formation
  • des lettres de recommandation permettant d’évaluer les compétences en développement du candidat
  • une lettre de motivation
  • le choix fait par l’étudiant dans les options de M1 (Big data, Embarqué, Hypermédia), et donc potentiellement dans les parcours de M2, est un élément important de la lettre de motivation.

Si le dossier le permet, le candidat sera ensuite convoqué à un entretien, et éventuellement à un test sur ses compétences en programmation (test obligatoire pour les candidats comptant suivre le parcours BD et donc l’option BD).


Pré requis

  • maîtrise de plusieurs langages de programmation dont langages tels que C/C++
  • pratique de plusieurs paradigmes de programmation
  • pratique de l’algorithmique et bases en complexité et IA
  • maîtrise des environnements et des outils de programmation libres (Linux, Shell, gestion de versions, compilation/debugging...)

 

Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français, …).

Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous sur le site de l’Université https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

1re année de master (M1) - Tronc commun

Les enseignements de M1 ont comme principaux objectifs : la consolidation du socle commun aux différents parcours, l’élargissement à de nouvelles compétences et une préparation au parcours « Ingénierie en Intelligence Artificielle ».


Projet tuteuré en Master 1

Le projet tuteuré se déroule en deux parties ; chacune des parties donne lieu à la rédaction d’un mémoire et à une soutenance devant un jury. Dans l’option Big Data, le mémoire de la seconde partie est lié au stage qu’il complète. Dans les autres options, le mémoire de la seconde partie sera la poursuite du mémoire de la première partie, qu’il reprendra et complètera.


2e année de master (M2) - Parcours « Ingénierie en Intelligence Artificielle »

Le volume horaire global est de 768 heures : 507 heures en M1 + 261 heures en M2 (même volume pour les 3 spécialisations).

Le parcours M2 aborde dans un premier temps les fondamentaux en IA et en sciences des données : apprentissage automatique, optimisation, conception, etc. Le parcours propose ensuite trois spécialités qui couvrent les principales attentes en industrie et en recherche & innovation.


Projet tuteuré en Master 2 «  Ingénierie en intelligence artificielle  »

Le projet tuteuré reprend le même principe mais sur l’ensemble de l’année de M2. Les sujets sont liés aux enseignements « Initiation à la recherche ». Les meilleurs projets tuteurés peuvent aboutir à des propositions de stages en laboratoire.

Dans ce parcours, les soutenances de mémoire se font en anglais pour les étudiants ayant effectué leur stage en laboratoire ou souhaitant continuer en thèse.

 

Organisation et contenu des enseignements
Organisation et contenu des enseignements
Master Ingénierie en Intelligence Artificielle (I2A)

Le cadre général des modalités de contrôle des connaissances qui s’appliquent à l’université Paris 8 est voté pour chaque année universitaire en Commission de Formation et de la Vie Universitaire. Ces modalités peuvent être complétées par chaque formation dans une annexe afin de tenir compte de leurs spécificités et de leurs orientations pédagogiques.

Afin de prendre en compte les difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certains étudiants en raison d’une activité professionnelle ou de situations particulières notamment de handicap, un aménagement du contrôle continu est proposé au sein de la formation.

Les modalités de contrôle des connaissances et leurs annexes sont communiquées aux étudiants de préférence avant le début des cours ou au plus tard trois semaines après le début de ceux-ci.

Elles sont également accessibles sur https://www.univ-paris8.fr/Regles-de-scolarite-et-d-examens

Les stages peuvent être effectués en contexte académique ou industriel, en France ou à l’étranger. Ils doivent impérativement comporter une part de travail de recherche personnel. Ils aboutissent à la rédaction de mémoires et à des soutenances orales publiques.

  • M1 Informatique : 3 à 6 mois en entreprise ou 2 à 6 mois en laboratoire
  • M2 I2A : 5 à 6 mois en entreprise ou 2 à 6 mois en laboratoire

 

Les point vérifiés sont liés à :

  • l’entreprise et son secteur d’activité
  • le tuteur- entreprise et sa formation
  • le sujet du stage (lié aux attentes du parcours : programmation bas niveau, traitement de données massives, systèmes complexes, systèmes embarqués, gestion de projet, programmation web...)
  • les missions du stagiaire (gestion, conception, réalisation, intégration, tests...)
  • et les technologies abordées lors du stage

 

Des suivis collectifs et individuels sont planifiés ; un tuteur- université est affecté à chaque étudiant et une visite en entreprise est effectuée en milieu-fin du stage ; une fiche de suivi est renseignée à cette occasion.


L’adossement à la recherche du diplôme est assuré par la présence d’enseignants-chercheurs dans les deux laboratoires sur lesquels le Master est adossé, LIASD et PARAGRAPHE, qui font partie de l’école doctorale Cognition, Langage, Interaction (CLI).

  • L’ED CLI

L’Ecole Doctorale réunit un ensemble homogène de domaines qui s’inscrivent globalement dans le champ des sciences cognitives ou peuvent s’y rattacher. Il s’agit de la linguistique, de la psychologie, des neurosciences, de l’informatique et des sciences de l’information et de la communication. (source : http://www.cli.univ-paris8.fr/spip.php?article1091)

  •  Le LIASD

Le Laboratoire d’Informatique Avancée de Saint-Denis (LIASD) est un laboratoire de l’Université Paris 8. La recherche abordée au LIASD se situe au carrefour de l’intelligence artificielle et de l’informatique appliquée et elle couvre un large spectre autour de l’informatique : l’algorithmique, la programmation, le traitement de données massives, l’ingénierie linguistique, les systèmes embarqués, le temps réel, la robotique, la synthèse d’images, les jeux et l’interaction homme-machine. Le LIASD est impliqué dans le développement de collaborations nationales et internationales, d’organisation de manifestations scientifiques nationales et internationales, de programmes d’échanges, de co-encadrements d’étudiants, etc. De nombreux contacts, invitations et collaborations ont lieu notamment avec d’autres laboratoires et universités (MIT Media Laboratory, Los Alamos National Laboratory, Boston University, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, CNRS-AIST Joint Robotics Laboratory, Northumbria University, Université Libanaise).
 Les axes de recherche du laboratoire s’articulent autour de deux thématiques : Programmation de systèmes intelligents et Espaces intelligents de données.

Délocalisation et co-diplomation avec :

  • Alger
  • Tunis (ISAMM)
  • Abidjan

 

Codirections et co-tutelles avec :

  • Liban
  • Algérie
  • Tunisie

Depuis de nombreuses années un solide partenariat a été construit avec les industriels du territoire et de l’Île de France, et il s’est encore étendu et consolidé avec l’introduction du parcours Big Data et fouille de données, avec de nombreux contrats de professionnalisation. Cette reconnaissance du milieu professionnel s’est conclue par un partenariat avec le CFA AFIA, qui a permis d’ouvrir dès septembre 2019 notre formation à l’apprentissage. 80 contrats d’apprentissage ont été signés cette année, et notre expérience des années antérieures montre que la quasi-totalité des alternances se conclut par un CDI. D’autre part, suite à ces partenariats, un certain nombre d’entreprises proposent à nos étudiants des contrats CIFRE, qui leur permettent de faire une thèse tout en travaillant à temps plein.

Par conséquent ce master permet une insertion professionnelle rapide ou une poursuite en thèse, voire les deux à la fois.

En ce qui concerne l’insertion professionnelle, il s’agit :

  • du développement informatique
  • de la programmation sur architectures massivement parallèles
  • de l’ingéniorat des données (data ingénieur, data steward, data analyst, data scientist)
  • des systèmes d’information (expertise et support technique, production et exploitation)
  • de l’assistance et du support technique client
  • du management et de la gestion de projet informatique industriel
  • de la R&D dans des industries comme l’informatique mobile, l’informatique embarquée, le développement web.

 

Une bonne partie de ces domaines sont aujourd’hui en tension, et les parcours (avec leurs éventuelles spécialisations) s’adaptent à leur évolution.

Les thèses CIFRE sont proposées en particulier en intelligence artificielle, traitement de données massives, développement de systèmes de haut niveau.

label Master diplôme controlé par l'état

Responsable de la mention
Arab ALI-CHERIF

Responsables du M1 (tronc commun)
Youcef TOUATI, Jean-Jacques MARIAGE

Responsable du parcours I2A
Mehdi AMMI

Capacité d’accueil :
En M1 :
65
En M2 parcours I2A : 35

UFR de rattachement
Sciences et technologies du numérique (STN)

Secrétariat du parcours I2A
Bâtiment A, bureau A 181
01 49 40 64 15
secretariat@mime.univ-paris8.fr

 

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8