Master Numérique : Enjeux et Technologies

Domaine : Sciences humaines et sociales
Mention : Humanités numériques
Parcours : Numérique : Enjeux et Technologies (M1/M2)


La version actuelle de la mention Humanités numériques est le résultat des plusieurs transformations de l’offre de formation en rapport direct avec son contexte. Les maquettes ont évolué pour mieux répondre aux besoins de la région du grand Paris.

A l’issue de la formation, les étudiants seront capables de :

  • Mobiliser aisément et à propos les notions et outils conceptuels de l’information et de la communication numériques ;
  • Mettre en œuvre les méthodes et technologies appropriées au contexte et aux objectifs de l’action ;
  • Mobiliser, tout en les questionnant, les savoir-faire, les modes de raisonnement, les normes, les bonnes pratiques et les logiques éditoriales des univers professionnels qu’ils rencontreront ;
  • Combiner harmonieusement le travail en autonomie individuelle et la collaboration en « mode projet » au sein d’équipes hétérogènes impliquant différents univers professionnels.

 

Créé en 1993 sous l’appellation « Enjeux sociaux et technologiques de la Communication » (alors un DEA/Master Recherche), le parcours Numérique : Enjeux et Technologie (NET) fait partie de la mention Humanités Numériques comme un master indifférencié (recherche et professionnel). Les humanités numériques (traduction française de digital humanities) sont un domaine de recherche, d’enseignement et d’ingénierie au croisement de l’informatique et des arts, lettres, sciences humaines et sciences sociales. Dans le Master NET, les humanités numériques sont envisagées de deux façons singulières :

  • Sous l’aspect humanities comme l’application des méthodes des SHS, des arts, des lettres au numérique. On y trouvera l’analyse anthropologique de la communication numérique, la littérature numérique, la sémiotique du numérique, l’utilisation des méthodes quantitatives et qualitative de la sociologie pour analyser les phénomènes numériques, etc.
  • Sous l’aspect humanités au sens français Renaissance du terme : le socle de savoirs indispensables enseignés à un gentilhomme (latin et grec, rhétorique, géométrie, philosophie…). On a appelé « humanistes » ceux qui avaient une bonne connaissance de toutes ces disciplines. Nous étendons cette notion à l’humanisme numérique  : le socle de connaissances numériques indispensables à un travailleur et un citoyen du XXIe siècle. Ainsi, nous pensons que l’on ne peut pas étudier le numérique sans le pratiquer soi-même. Plusieurs cours du master sont basés sur les développements récents de technologies pour « non-technologistes » : programmation visuelle, prototypage rapide, applications ludiques d’apprentissage du code, etc. pour permettre à tous les étudiants de devenir de véritables acteurs du numérique.

 

La formation du parcours Numérique : Enjeux et Technologies donne un haut niveau de connaissances numériques aux étudiants ou leur permet de consolider celles qu’ils possèdent déjà. Il vise ainsi à leur permettre de choisir leur voie dans la multitude croissante des filières professionnelles ou de recherche aujourd’hui ouvertes aux applications numériques. Ce choix fait, la formation leur donne accès aux connaissances correspondantes en humanités numériques et les met en situation d’en devenir expert, par les projets et par l’inscription en action-recherche sur un terrain professionnel ou de recherche.

L’équipe enseignante pluridisciplinaire du Master NET est particulièrement attentive à diversifier les champs d’action du numérique : environnements 3D, hyperurbanisme et smart cities, conception collaborative, Internet des objets, patrimoine culturel augmenté, médias et hypermédias... auxquels on pourra appliquer l’une, l’autre, ou plusieurs des technologies enseignées : analyse de données massives (Big Data), intelligence artificielle, informatique tangible, conception de systèmes d’information, et des méthodologies enseignées : sémiotique, ethnographie, anthropologie…

Cette diversification est élargie par l’individualisation du parcours de chaque étudiant : au cours des deux années d’études, chaque étudiant choisit quatre EC Libres parmi l’offre d’EC ouverts de tous les masters de l’université, parmi l’offre des ateliers l’EUR ArTeC (voir la section partenariats), ou en validant une langue vivante 2, un EC de sport, un EC d’engagement associatif, un EC d’accompagnement d’étudiants handicapés, un EC de soft-skills, etc.

La 2nde année de master (M2) accueille également des étudiants porteurs d’un projet professionnel, de recherche ou de création artistique ou des professionnels ayant déjà la pratique d’un métier lié au numérique

A la jonction des connaissances, le parcours Numérique : Enjeux et Technologie prépare à prendre la responsabilité d’équipes en rendant les étudiants capables de :

  • Effectuer des recherches documentaires, mener des fouilles de données en vue de constituer un état des pratiques ou de la recherche sur un sujet donné pour appuyer la décision et l’action
  • Déterminer et développer leurs méthodes de recherche, de recueil et d’analyse de données
  • Interpréter les données recueillies et formaliser les résultats obtenus
  • Concevoir des prototypes d’usages ou d’applications techniques ou artistiques innovantes, les réaliser ou en superviser la réalisation
  • Accompagner des démarches de changement
  • Rédiger des synthèses d’activités, analyses bibliographiques, rapports, articles, mémoires d’étude et les présenter

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires d’une licence (180 ECTS) quelle que soit la discipline (accès en master 1)
  • pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

 

Pour tous les candidats au moment de la constitution du dossier d’admission, il est apprécié :

  • l’adéquation du parcours antérieur avec la formation (expériences professionnelles et diplômes)
  • les motifs justifiant du choix de ce master par le candidat
  • les réalisations personnelles (capacités de production et de réflexion dans le domaine des humanités numériques, nouvelles technologies et documentation-information)

 

Cette appréciation est fondée en premier lieu sur l’examen du dossier comprenant :

  • un CV
  • une lettre de motivation
  • un projet de mémoire de recherche dans le domaine du numérique que le/la candidat(e) souhaiterai développer au cours de ses deux années de master. Le projet doit être suffisamment détaillé (quels aspects du numérique ? quel environnement applicatif ? quel environnement social ? quels enjeux ?...) mais sera bien entendu amené à évoluer au cours de la formation si le/la candidat(e) est retenu(e)
  • les attestations de travail

 

En deuxième lieu, l’appréciation peut donner lieu à un entretien avec les candidats. Les entretiens se déroulent au fil de l’eau (généralement, les candidats dont le dossier a été déposé avant le 20 du mois sont convoqués pour un entretien la première semaine du mois suivant), vous êtes donc encouragé(e) à déposer votre dossier avant la date limite pour ne pas être convoqué(e) en même temps que tout le monde.

Pré requis

Connaissances, pratique et intérêt porté à la culture numérique en termes d’outils, méthodes, littérature, métiers et champs professionnels.

Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français,…).

Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous sur le site de l’Université https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

Le volume horaire global du master est de 800 h (M1 : 390 h / M2 : 410 h).

Enseignements mutualisés

En Master 1, trois enseignements correspondant à 90 h sont mutualisés entre l’ensemble des parcours Humanités Numériques de l’université : « Approches transversales des humanités numériques », « Economie et droit du numérique » et « Introduction à la programmation ». « Anglais » est mutualisé avec l’ensemble de l’UFR UFR Mathématiques, informatique, technologies, sciences de l’information et de la communication et les étudiants sont répartis par groupe de niveau (de A1 à B2+), ce qui permet de s’adapter au niveau préexistant de chacun. Il y a également deux EC libres à choisir parmi l’offre d’EC ouverts de tous les masters de l’université, parmi l’offre des ateliers l’EUR ArTeC (voir la section partenariats), ou en validant une langue vivante 2, un EC de sport, un EC d’engagement associatif, un EC d’accompagnement d’étudiants handicapés, un EC de soft-skills, etc.

En Master 2, un enseignement de 30 heures et mutualisé entre les quatre parcours de la mention, CEN, GSI, NET et AVUN : « Participation critique II ». Anglais et deux EC libres sont également présents, dans les mêmes conditions qu’en Master 1.

Master 1

En Master 1, le programme s’adapte aux profils très variés des étudiants : l’UE 1 est optionnelle pour les étudiants ayant déjà une formation en sociologie ou similaire, et l’UE 2 est optionnelle pour les étudiants ayant déjà une formation en numérique ou similaire.

Master 2

En Master 2, les étudiants peuvent se spécialiser soit en études du numérique en choisissant l’UE 2, soit en littérature numérique en choisissant l’UE 3. On ne peut pas choisir les deux.

Organisation et contenu des enseignements

Le cadre général des modalités de contrôle des connaissances qui s’appliquent à l’université Paris 8 est voté pour chaque année universitaire en Commission de Formation et de la Vie Universitaire. Ces modalités peuvent être complétées par chaque formation dans une annexe afin de tenir compte de leurs spécificités et de leurs orientations pédagogiques. Afin de prendre en compte les difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certains étudiants en raison d’une activité professionnelle ou de situations particulières notamment de handicap, un aménagement du contrôle continu est proposé au sein de la formation.

Les modalités de contrôle des connaissances et leurs annexes sont communiquées aux étudiants de préférence avant le début des cours ou au plus tard trois semaines après le début de ceux-ci.

Elles sont également accessibles sur https://www.univ-paris8.fr/Regles-de-scolarite-et-d-examens

Il est possible d’effectuer le master en apprentissage, soit lors de l’année de M2, soit pour les deux années M1 et M2.

Pour la rentrée 2020/2021, un partenariat a été établi avec le Centre de Formation d’Apprentis (CFA) AFIA, pour accompagner l’ensemble des étudiants à la recherche d’un contrat d’apprentissage adéquat au profil et au projet professionnel de chacun, auprès d’un nombre important d’entreprises (SSII, de l’industrie numérique, de TPE/start up et de DSI de grands groupes).

Vous pouvez contacter le Centre de Formation d’Apprentis (CFA) AFIA à l’adresse suivante : https://www.cfa-afia.com/formations?f%5B0%5D=institutions%3A225&f%5B1%5D=qualifications%3A28

En Master 1, stage obligatoire de 3 mois minimum de mise en situation dans un environnement professionnel numérique, évalué par la rédaction d’un rapport de stage.

En Master 2, stage facultatif de 4 mois minimum. Le stage, si l’étudiant(e) choisit d’en faire un, sert de terrain d’observation et d’enquête pour le mémoire de recherche. Il n’est pas évalué indépendamment du mémoire.

Adossement au Laboratoire Paragraphe (Université Paris 8 et Cergy Paris Université)

Les objectifs et la composition du laboratoire PARAGRAPHE sont interdisciplinaires. Ses membres représentent trois sections du Conseil National des Universités (sciences de l’information et de la communication – CNU 71, psychologie – CNU 16, informatique CNU 27). Ils se rejoignent dans un intérêt commun pour les technologies numériques, les applications qui en résultent et les activités humaines qu’ils sollicitent. Mobilisant un ensemble interdisciplinaire de notions en Sciences de l’Homme et de la Société (ergonomie, science cognitive, sociologie, philosophie…) les chercheurs de Paragraphe approchent de manière originale les enjeux sociaux de ces technologies et leur conceptualisation mais aussi les problèmes fondamentaux sur la nature des informations et des connaissances ou les questions générales sur l’insertion des Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans la boucle de l’activité humaine.

Le laboratoire Paragraphe est membre fondateur des dispositifs d’excellence suivants :

 

École Universitaire de Recherche ArTeC : Arts, Technologies, numérique, médiations humaines & Création

Portée par la ComUE Université Paris Lumières, l’École Universitaire de Recherche (EUR) ArTeC a pour fonction de promouvoir et d’articuler des projets de recherche et des dispositifs de formation relatifs aux domaines des arts, des technologies, du numérique, des médiations humaines et de la création. Le champ de recherche concerné par l’EUR ArTeC – à la fois inclusif et spécifique – est circonscrit par son intitulé : Arts, Technologies, numérique, médiations humaines et Création.

Les étudiant(e)s qui rentreront dans la vie professionnelle pourront, en fonction de leur expérience préalable par ailleurs, prétendre à des fonctions dans les domaines d’activités suivants :

  • Conception et gestion de projets web (e-formation, e-marketing, e-commerce, jeux, maîtrise d’usages, web mobile, web documentaire, etc.)
  • Design (d’interactions, d’interfaces, d’expérience utilisateur, ergonomie web, urbanisme, transmédia, etc.)
  • Formation et assistance (gestion de Fab-Lab, formation TIC, conseil SaaS, animation de communautés, accessibilité numérique, travail collaboratif, réseaux sociaux d’entreprise, curation web, e-réputation, etc.)
  • Médiation numérique (direction de création, édition et évaluation de dispositifs de médiations numériques, e-muséologie, e-tourisme, etc.)

 

Les étudiants qui le souhaitent pourront poursuivre leurs études en formation doctorale en rejoignant l’École doctorale CLI (Cognition Langage Interaction) dans six axes spécifiques :

  • Axe Dispositifs numériques : production, usages et modélisation communicationnelle
  • Axe Médiation, Pratiques informationnelles, Patrimoine
  • Axe Design de l’information post-numérique et innovation
  • Axe Création, conception, compétences, usages
  • Axe Étude du développement humain typique et atypique et influence des facteurs contextuels et environnementaux
  • Axe Apprentissage, développement, cognition

Responsables de la mention :
Khaldoun ZREIK & Everardo REYES

Responsable du parcours M1 :
Guillaume BESACIER

Responsable du parcours M2 :
Nasreddine BOUHAI

Capacité d’accueil :
En M1 : 25
En M2 : 30

UFR de rattachement :
Sciences et Technologies du Numérique (STN)

Secrétariat :
Bât. A, salle 170
01 49 40 64 17
doc@univ-paris8.fr

http://humanites-numeriques.univ-paris8.fr

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8